Communes de Seine-et-Marne

Commune de Épisy

AccueilCommunes du 77 › Épisy › Informations Générales
Où ?

Contactez votre mairie

Fiche signalétique de Épisy

Code postal: 77250 N° Insee: 170
Superficie: 741 ha Arrondissement: Fontainebleau
Population: 525 (recensement INSEE 2010, 1.35% d'évolution depuis 2009)
Habitants: les Episiens
Cours d'eau: le Lunain, le canal du Loing, le confluent du Loing

Mairie de Épisy

Adresse: 28 rue Grande
Maire: M. Patrick BILLARD
Téléphone: Afficher le numéro de téléphone
Fax: 01 64 45 80 61
Email: Adresse E-mail de la commune
©IAURIF


Infos diverses sur Épisy

Généralités Historiques :
Mentionné au 9ème, "Spiriaci Villa". Eglise à la collation de l'abbé de Saint-Père de Melun.

Architecture civile :
Anciens moulins à eau.

Architecture sacrée :
Eglise. Saint-Pierre (IMH) romane : clocher-porche ; Vierge à l'Enfant en bois, saint Pierre en bois ; pierre tombale. Calvaire monolithe.

Sites touristiques :
Rives du Loing* (SC) et du canal du Loing. Etangs des. Sablières et de Villeron. Marais d'Episy, site protégé (marais alcalin, flore boréo-alpine). Bois de la Boulinière.

Vie :
Fête patronale : dernier dim. juill. Pêche, chasse, aéro-club. Aérodrome de Moret-Episy. Camping.

Ajouter un commentaire cliquez ici pour poster le vôtreCommentaires Commentaires des visiteurs

Les commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs
cathy a écrit le mercredi 13 février 2013 à 21h53

Je viens d'apprendre ce soir le décès de Jaky cet été... je me suis bcp inquiétée pour lui et c'est en cette période de j'avais téléphoné au domicile du couple et que j'ai été traitée de manière indécente. je croyais meme Mr Grandpré séquestré et avait demandé à certaines de mes connaissances....
je le pleure car quoi en dise, j'étais son petit papillon en cage à qui il essayait de rendre la vie plus agréable malgré les coups de sa femme... je sais bien qu'aucun de ses enfants ne reconnait sa valeur et l on peux qu'en pleurer... merci Alain grandpré de tes réflexions de ce soir mais tu vois, je ne t'en veut même pas tellement tu parais ailleurs, tellement nous sommes différents. vous les grandprés vous ne pensez qu'à votre héritage. Malheureusement, cela ne vous a pas rendu plus intelligents. j'espère que la vie vous changera un jour car vous êtes pitoyables.

Gladys a écrit le mercredi 06 février 2013 à 18h51

Merci Chantal pour votre commentaire ; vous pouvez me contacter en privé en cliquant sur Gladis (dans GLADIS A ECRIT ...)

chantal a écrit le mardi 05 février 2013 à 14h59

Bonjour,
Après réfection, je me permets de vous écrire Gladys, je ne suis malheusement pas étonnée de vos PB qui n ont pas suscité l indignation dans ce village.
Chez nous aussi il se passait des choses... quelle période avez vous habitez le village ?
Pour ma part nous avons habitez Episy de 1961 à 1964 environ et je me souviens du maire qui nous donnait les cours. Peut-être que nous nous sommes connues ?
Je ne sais pas comment vous joindre mes identifiants sur ce site sont faux.
Je vous souhaite que du bonheur
Chantal

gladys a écrit le dimanche 17 juin 2012 à 19h24

je tiens à préciser cepoendant que je suis française.. une française de souche et de nom, traité comme une "bougnoule" c'est ainsi que l'on me traitait à l'époque ; aujourd'hui encore puisque ce correspondant des Grandpré m'a reproché d'avoir en plus un accent... heureuse de l'apprendre... mais... de quel accent s'agit il ? celui de connaitre plus la conjugaison ? (sourire...)
Un des rares que je laisse sur ce site. Une fois de plus, je me suis rndue compte que j'avais affaire à des gens dénués de toute réalité pourvue que la leur soit agréable. Ils ont meme aussi mettre un de leur jeune enfant en avant pour crier dans le téléphone.. Une façon a eux de prouver que l'enfance des autres leur est indifferent. de là à laisser leur gamin cracher sur le phone.. me rend compte de l'intelligence de chacun. sauf que moi ca me fait pas rire...
je vais bientot mourir et je n'ai rien à perdre... j'ai trop donné de ma vie pour avoir peur.. peur de réveler cette vérité que je tiens à mettre à jour... je ne creverais en paix que le jour ou ce que j'ai vécu sera révélé...

gladys a écrit le dimanche 17 juin 2012 à 17h00

dommage cependant qu il m'ai fallu me connecter sous un autre speudo pour me publier.... Cela me révolte et m'engage à aller plus loin...

gladys a écrit le dimanche 17 juin 2012 à 16h54

Cela fait longtemps que je ne me suis permise d'écrire sur ce site. Sans doute dans l'espoir d'oublier ce mal que l'on m'a fait subir. Pourtant il m'arrive trop souvent d'en faire des cauchemars la nuit et de me reveiller le matin en m'obligeant a regarder les cicatrices de cette periode marquée sur mon corps et mon ame me permetant de réaliser qu'il s'agit veritablement d'un cauchemar de plusieurs années. Je sais aujourd'hui que je ne m'en remettrais jamais, a moi d'affronter mes tortionnaires. J'ai téléphoné aux grandpré, je suis tombée sur marie-celine qui m'a raccrochée aux nez lorsque je me suis présentée. Aux deuxieme appel, c'est une jeune femme qui m'a répondu de facons très désagreable. Aux dernier appel c'est une jeune homme qui m'a dit me tromper de numero, mais il a laissé entendre qu'il était "plus francais que moi", suspect pour quelqu'un qui nie me connaitre, non ? Tout cela pour vous montrer la lacheté de ces personnes, mais qui ne m'empechera pas de révéler la dureté de mon passé, qui s'est dans ce petit village d'épisy.

SAID ECH -CHARYFY a écrit le jeudi 04 août 2011 à 13h13

vraiment après une semaine de travaille comme volontaire sur le chantier intern ,j'ai la chance de découvrir la génourisité et l'hospitalité françaises .toutes les gens sont sympa, de maire jusqu'au dernier gamin d'episy , bravo touts le monde et merçi beaucoup.
said d Maroc

cathy a écrit le dimanche 24 juillet 2011 à 19h15

J'ai lu ton commentaire le 21 au matin ma Karine, juste avant d'aller travailler.. Je suis très respectueuse de ton courage tu sais (mais faut avoir connu l'horreur pour oser témoigner). Cela a été pour moi un mélange de soutien et de douleur car même si celle ci s'endort, elle ne cesse de se réanimer malgré toute l'énergie que j'y mets pour la laisser dormir.. Elle est là, assidue, latente.. elle demeurera à jamais en moi, je le sais, je n'y peux plus rien..
On peut avoir des souffrances dans sa vie d'adulte, il n'empêche que l'on s'est construit, les souvenirs nous aident, la famille, les amis, bien que je comprenne que dans certaines situations elles ne sont pas tolérables et nous donnent à penser que c'est injuste et insurmontable (aucune souffrance n'est acceptable !) Mais justement comment imagine t'on faire grandir un bébé innocent, qui deviendra un enfant, puis un ado, dans l'horreur sans qu'un jour, il ne menace de s'écrouler..
C'est trop tard pour moi.
Pour ce qui est de ton premier message avec ses fautes d'orthographe, ne t'en inquiète pas ! ce fut idem me concernant. Je crois que c'est surtout à cause de l'émotion de qui nous relie à notre passé. Pour ce qui est de la belle maison de la route de Villecerf... quelque soit l'avenir qui lui sera réservée, il restera entre les murs du sous-sol l'âme d'une petite fille que l'on a sacrifié. Celui-ci a beau avoir été aménagé, en dessous respirent les murs de parpaings que j'ai connu, toilés par la poussière et les araignées.. Il est imprégné à jamais des gémissements et des pleurs d'un enfant, de ses prières pour que ses tortures cessent, de ses interrogations, de ses envies de mourir.. De ses coups de têtes que l'on portent délibérément contre eux en l'agrippant par les cheveux pour la punir d'être là (vivante ?), des morsures de chien dont elle garde encore les cicatrices. Des odeurs infâmes de vidoir, des excréments de chiens, de moteur ou de sciure.... de sang aussi.. Des passages de mulots (mes compagnons d'infortune) ou de mouches (Mais ce ne sont que des mots.. au quotidien, du 1er janvier au 31 décembre, 24/24h, durant des années.. où l'on grandit...)
Ces murs doivent aussi se souvenir des espoirs ...
Celui de voir arriver l'assistante sociale, Agnès Manon, qui savait et qui me promettait de m'aider.. j'avais 14 ans, quasi détruite et j'y croyais.. Mais Agnes Manon n'est jamais intervenue.. Sauf pour me voir en cachette à la sortie du collège de moret sur loing.
Des émanations de mort resteront à jamais dans ce sous-sol...
J'ai deux vies.. celle d'avant qui n'est jamais partie d'épisy, celle de maintenant que je suis obligée de conjuguer avec "l'autre"...
J'aurais su pardonner par de simples mots, un simple pardon..
J'ai voulu m'en sortir pour prouver que je n'étais pas cette "sale race", cette fille de ... Mais peut on lutter contre ce passé ?
Je suis désolée pour la commune d'épisy d'avoir à endosser ces commentaires, Mais trop d'enfants de la Ddass ont souffert à l'époque des faits. Je ne suis hélas pas seule.. le silence ne vaut rien. Monsieur Marchand s'en souvient certainement. Il avait la main si facile envers les enfants qu'il n'appréciait pas ! Mon frère Jean-luc lui, n'a jamais oublié sa gifle monumentale qui lui a cassé ses lunettes, Jean-luc était pourtant si discret, si introverti.. lui qui subissait déjà que trop les coups du 7 route de villecerf. Je me rappelle les pleurs de mon frère, le silence de la classe...La raclée de plus qu'il a pris en rentrant à la maison ! (Pour info, Jean Luc est handicapé et garde les séquelles de son enfance. De même que son bras cassé par Mme Grandpré reste définitivement marqué par une position anormale et une longue cicatrice. Madame Marchand,qui n'a jamais manqué un seul mouvement de la maison Grandpré, passant des années à entendre les pleurs sans se manifester autrement qu'en curieuse commère derrière ses arbres doit se souvenir de cet évènement.
Quand je pense que ces personnes ont eu un pouvoir politique sur la commune.. j'ai, plus qu'une honte, envie de vomir...
Je ne pensais pas écrire autant mais voila.. La vérité doit être connue..!
J'en profite pour remercier ma Maîtresse d'école de l'époque qui a été un véritable moteur de volonté chez moi. C'est Elle qui m'a donné envie dès le CP, à travers mon regard d'enfant, "d’être", de "devenir" et de "progresser". Elle m'a donné mes premières années d'école déterminantes.. de simples souvenirs qui m'ont tellement aidé. Idem pour Madame Charles "la parisienne" de l'époque qui m'a permis de voir son sapin scintiller à derrière la fenêtre du sous sol m’autorisant le rêve.. celui de croire..
De même pour les propriétaires de "sultanne", une chienne adorable avec des maîtres que je ne manquais jamais de saluer (a. Je ne me souviens plus du nom etles années font qu'ils ne sont plus là.. leurs enfants sans doute. je ne sais pas mais ce sont des instants, des sourires, des présences qui ne m'ont pas été insensibles. Sylvie s'en souvient..


karine sassin-maleo a écrit le mercredi 20 juillet 2011 à 00h33

Ca faisait un moment que je n'avais pas parcouru ce site, en me relisant j'ai constaté avoir fait de belles fautes d'orthographe... En même temps il était une heure du matin quand je suis tombée sur la terrible histoire de Cathy qui m'a bien retournée... Je suis allée faire un tour à Episy un jour; belle maison que celle des Grandpré, bien tenue, je ne m'en rappelais plus, comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences... Les personnes discrètes, bien soignées qui se veulent respectables cachent parfois des personnalités tortueuses et cyniques. Il faut vraiment avoir un coeur rempli de haine pour en arriver là! C'est sûr c'est tellement plus facile de s'en prendre à un enfant quand on se sent mal dans sa peau plutôt qu'à soi-même! Quelle humanité! Tôt ou tard la vérité fini par se savoir, alors autant faire son mea-culpa avant qu'il ne soit trop tard parce qu'un enfant c'est sacré et lui porter préjudice n'est pas le genre de chose qu'on emporte au paradis; à bon entendeur... Menin; c'est Didier? Si c'est le cas, ça fait un bail, comment ça va? Il n'y a plus de commentaires mais je sais que bon nombre de personnes habitant Episy ont lu l'histoire de Catherine, les Granpré,sont-ils au courant que désormais nous savons? Qu'attendent-ils pour s'excuser auprès d'elle (le moins qu'ils puissent faire)? Avec une telle attitude ils ne partiront pas en paix et ils ne sont pas les seuls dans ce cas, ils n'ont pas compris qu'ils ne se sont pas rendus service...

cathy a écrit le mardi 05 juillet 2011 à 14h54

"tres deçus de cette famille"
C'est à dire ? Nous nous connaissons "Menin" ?

menin a écrit le lundi 04 juillet 2011 à 11h15

tres deçus de cette famille

karine sassin-maleo a écrit le samedi 06 novembre 2010 à 01h03

Quel horreur, il s'en est passé des monstruosités dans ce charmant village... A cette époque les enfants fermaient leur bouche et vivaient leur cauchemar tout seul car les adultes avaient une autorité, une influence trop forte, les enfants connaissaient leurs devoirs mais pas leurs droits, les uns savaient mais ne voulaient pas s'en mêler, les autres étaient loin de se douter que des personnes sous de belles apparences cachaient bien des choses surtout que les enfants ne montraient pas leur souffrance car ils avaient honte de ce qu'on leur faisait subir; le comble... cathy; rien n'est un hasard dieu est avec nous, maman me parlait de cette petite fille qu'elle avait gardée peu de temps chez elle et qui ne voulait pas repartir il y a quelques mois alors que je ne me rappelais plus, on se posait des questions car tu n'as pas été la seule à subir des sévices, beaucoup d'entre nous aussi, de la dass ou pas, malgré de belles apparences parfois... je suis la soeur d'éric et je te le dis encore une fois dieu est avec nous ne te désespère pas le jugement dernier arrivera pour certains il est déjà arrivé pour d'autres tout le monde fini par mourir, les masques tombent et qui défendra ceux qui ont fait le mal? j'essaie de t'appeler sur ton portable, je suis sur facebook et sur copain d'avant éric ne m'avait pas parlé de toi je pense que tu ne l'as pas appelé... :(

cathy a écrit le mercredi 14 juillet 2010 à 17h51

14 juillet 2010..Je viens de téléphoner aux Grandpré et c'est Madame qui m'a répondu et m'a raccrochée au nez.. J'avais juste besoin de me relier à mon passé et elle m'a zappée, sans aucune émotion tandis qu'en réalité, moi, je n'ai qu'une envie...
dire que j'ai été placée dans cette famille à l'age de 22 jours, que j'ai eu ma place dans leur sous sol comme un rat, battue jours après jours par cette femme démoniaque...
Je suis marquée à vie... j'ai grandi dans cette atmosphère de haine, de mensonges et de tortures..j'ai tenté de comprendre les faits et de pardonner pour ceux qui ne pouvaient pas en etre totalement responsables.. mais au lieu de cela, j'ai dû faire face à la réalité.. à une famille responsable et terriblement démoniaque.. Je pense à Pierrette et son mari Armindo qui s'est venté d'avoir profité de moi comme une s***** alors que je n'avais que 14 ans et que je vivais enfermée dans un sous-sol depuis l'age de 6 ans !
Je pense à Chantal fille en définitive...
seul Luc et Alain ont su me respecter en m'ignorant telle que j'étais.. une pauve bête, une batarde au teint mat dont la ddass rénumérait la famille qui la gardait !!...
Je reviendrai...
vous avez détruit ma vie...
en vous enrichissant...
sans penser un seul instant que je n'étais qu'un petite fille qui allait grandir...
un être vivant..
Monsieur le Maire.. Cette histoire vous reste bien insensible....
quel est votre secret...

Éric lescot a écrit le mardi 23 mars 2010 à 23h54

Salut eric, comment sa va?petit bonsoir de Moret sur Loing,ou j habite actuellement avec ma fille de 10 ans, comme le temp passe!!!

cathy a écrit le lundi 01 février 2010 à 21h27

bonjour Eric. Je te remercie infiniment pour cette réponse que tu m'adresses et que je découvre ce jour. Non je ne suis pas Alima mais Catherine, placée chez les Monnier que très peu de temps, mais un temps vraiment formidable qui m'a permis de me rendre compte qu'il existait vraiment autre chose qu'un sous-sol pour élever un enfant... Tu dis avoir été placé avec ta soeur... tu étais donc comme moi, de la Ddass ? ou autre ?
Je garde un excellent souvenir des Monnier tu sais.. J'aimerai bcp que nous puissions en parler ensemble,évoquer ces souvenirs...
Je te remercie de ta réponse une fois de plus car si tu connaissais l'importance qu'elle a pour moi et l'espoir qu'elle me donne...
je te donne également mon N° de tél 0623288197
Etais tu avec ta soeur au collège de Moret sur loing ?
Quelle année as tu été placé chez à Episy ?
Bien chaleureusement
Cathy

eric sassin a écrit le vendredi 15 janvier 2010 à 13h02

Bonjour alima ??? si c'est toi qui est sous le nom de cathy je me souviens de toi je suis Eric Sassin je pense que tu te souviens de moi et ma soeur Karine nous aussi nous étions placé par Chez les Monnier rue des clozeaux tu peux me contacter au 0625264717 quand tu veux. pour l'autre post tu dois etre claudia Garde sous ton nom de Jeune fille à bientot...

cathy a écrit le mardi 05 janvier 2010 à 20h05

Bonjour,
Je suis une ancienne résidente d'Episy où j'y ai passé 16 ans de ma vie... Petite village charmant à l'époque car voilà bien longtemps que je n'y suis retournée malgré mes amis qui m'y incite.. cependant voilà... j'y ai grandi dans le sous sol du 7 route de Villecerf, chez les Grandpré... pour ceux de ma génération, il se souviendront certainement de cette petite fille au teint mat et sans famille, pupille de l'état... Monsieur Marchand, notre charmand instituteurs de l'époque doit s'en souvenir ! lui et sa femme ne peuvent en aucun cas oublier les hurlements d'enfants terrorisés qui accablaient la pseudo tranquilité du village paisible d'Episy... j'y ai grandi et laissé 16 ans de la vie...chaque nuit que dieu me permet encore de supporter m'oblige à me souvenir...
Je vous plains d'avoir à garder ce secret...
mais je reviendrai....

claudia a écrit le jeudi 09 avril 2009 à 17h37

bonjour je souhaierai savoir si il y a toujours la brocante?? je suis une ancienne habitante d'episy j'y et passée toute mon enfance et j'adore revenir me resource :) merci our la reponse

Atome77 a écrit le mercredi 15 mars 2006 à 20h53

Comprends pas la question 8|

mirabelle a écrit le mercredi 15 mars 2006 à 20h14

Bonjour
Je souhaite savoir quand pensez vous refaire votre site pour avoir des informations concernant cette charmante ville ?


Pas de SMS sur ce site !
Le langage SMS n'est pas toléré sur Atome77.
Les messages de ce type seront supprimés sans autre justification...
Nom : Email :
Commentaire :

Être informé des nouveaux commentaires
Recopiez le code indiqué à droite : CAPTCHA Image  Recharger l'image
21.07 : Beauchery St Martin
² Augen 78 gentouch ¾ …
21.07 : Maison Rouge En Brie
Il y at-il une liste des institeurs et institutrices de l'ecole primaire a…
20.07 : Guignes Rabutin
bien contente d’être partie de ce village car a ce que je vois, il est…
18.07 : Longueville
" votre château " n'est qu'une grande maison, de la poudre aux yeux de…
18.07 : Longueville
Vous ne parlez pas de votre hum " Château ", et surtout de ses occupants…
» Chelles : 53238 h
» Meaux : 52540 h
» Melun : 40609 h
» Pontault Combault : 35873 h
» Savigny Le Temple : 28838 h
» Fontainebleau : 17205 ha
» Jouarre : 4219 ha
» Jouy Le Châtel : 3768 ha
» Chenoise : 3585 ha
» Lumigny Nesles Ormeaux : 3510 ha
» Bourron Marlotte (6.2km)
» Écuelles (3.1km)
» La Genevraye (3.1km)
» Grez Sur Loing (6.4km)
» Montarlot (5.3km)
» Montigny Sur Loing (3.7km)
» Moret Sur Loing (4.5km)
» Nonville (5.6km)
» St Mammès (6.1km)
» Treuzy Levelay (5.7km)
» Veneux-Les Sablons (3.9km)
» Villecerf (4.9km)
» Villemer (5.2km)

La Seine-et-Marne à portée de clic...

Inscrivez-vous gratuitement
 
ajouter supprimer
Voir les précédentes lettres
23°C
Rss Atome77


CONTACT » Contactez Atome77
NOTRE RÉSEAU » Cpa77, cartes postales anciennes
» ABSOLUTE Web, création de sites
» Visite-Virtuelle.net, vues 360°
» Un Potager Bio.fr, cultivez vos légumes
NOS PARTENAIRES » iledefrance.org
» francesurf.net
» Qype : Guide Restaurant Paris
» Autres partenaires
AUTRES SERVICES » Cinémas en Seine-et-Marne
» Horoscope
» Trafic routier en Ile-de-France
» Programme TV
» LotoLien externe
» PMULien externe
STATISTIQUES
» Compteur de visiteurs temps réel